Augmedix, l'application médicale pour les Google Glass, lève 16 M$ supplémentaires

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Augmedix, l’application Google Glass permettant aux médecins de simplifier la prise de notre pendant leurs consultations lève 16 millions supplémentaires et confirme que les Google Glass ont un avenir dans le BtoB.

Les Google Glass ne bénéficient plus de la même aura que par le passé, notamment parce que Google a fermé ses boutiques, mais les investisseurs continuent de miser sur les applications professionnelles pour les lunettes connectées de Google. En tous cas, certains investisseurs (DCM, Emergence Capital Partners and GreatOaks Venture Capital) n’ont pas hésité à investir près de 16 M$ (série B) et tous leurs espoirs dans Augmedix, une startup qui développe une plateforme médicale connectée à une application pour les Google Glass.

blippar-google_glass

Entièrement conçue pour les lunettes connectées de Google, la plateforme Augmedix s’adresse en priorité aux chirurgiens et médecins pour accélérer la saisie et la consultation de données et de dossiers médicaux. Basée à San Francisco, Augmedix entend ainsi “réhumaniser” la santé en laissant davantage de place à l’échange entre les médecins et leurs patients.

Pour cela, l’application Augmetix extrait les principales informations (de la vidéo et du son) évoquées durant la consultation afin de mettre à jour le dossier électronique du patient. Même si beaucoup de compagnie ont désormais abandonné le très populaire (en 2014, en dépit d’un nombre d’utilisateurs anecdotique) développement d’applications pour les Google Glass, il semble qu’il demeure un marché significatif dans le BtoB.

augmetix-google-glass-doctor-patient-2

Aux Etats-Unis, où la santé est largement confiée au secteur privé, Augmedix a pu rapidement déployer sa plateforme dans 10 états. L’argent reçu dans l’opération devrait permettre de recruter les équipes nécessaires à une expansion encore plus rapide. En juin 2014, Augmedix avait récolté 7.3 M$ au cours d’un premier tour de table. Le nouveau tour de table porte la valorisation de la société à 100 millions de dollars selon son CEO, Ian Shakil.

Via

Partager
A propos de l'auteur