Aryballe a créé NeOse, l'objet connecté qui détecte les odeurs !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Aryballe Technologies a mis-au-point NeOse, un objet connecté permettant la détection, l’analyse et l’identification des odeurs pour la transmission d’alertes plus pertinentes.
Croisée à l’occasion du récent salon VivaTechnology de Paris, la startup grenobloise Aryballe Technologies a récemment levé 2,6 M€ pour lancer NeOse, un objet connecté muni d’un système unique de détection et d’indentification des odeurs.
Cet accessoire agit comme un nez électronique. Mais pourquoi faire ?
Dans le cadre de la prévention des risques d’accidents domestiques ou d’applications industrielles de précision, il existe un réel besoin de détection, d’analyse et d’identification des odeurs.
Aryballe-neose

Un nez électronique pour qui ?

Pour le grand-public, l’objectif est de lutter contre la pathologie résultant de la réduction forte de la sensibilité aux odeurs (l’anosmie touche 1-2% de la population) ou pour anticiper des incidents, Aryballe Technologies a développé un outil permettant d’offrir une réponse adaptée –et donc des alertes plus pertinentes– aux applications nécessitant un suivi de l’apparition des odeurs.
En milieu médical , on imagine aussi que la solution NeOse d’Aryballe pourrait permettre à terme d’améliorer la détection de certaines maladies, puisque plusieurs études ont montré une corrélation entre la survenue de pathologies et certaines odeurs caractéristiques.
Aryballe-neosepro
En les décelant plus tôt, on pourrait ainsi dépister des maladies de manière plus précoce.
Dans le cadre d’usines de production industrielle ou métallurgiques, la capacité à évaluer les nuisances olfactives et à détecter l’émission anormale de différents polluants est également un sujet d’application étudié.
L’industrie agro-alimentaire pourrait également se montrer intéressée. A la fois pour mesurer les composés organiques volatiles (COVs) dans l’air ou en installant le NeOse dans les chambres froides, pour contrôler la bonne conservation des aliments.
aryballe-schema

Fonctionnement de NeOse

Aryballe a conçu NeOse comme un dispositif portatif tenant dans la main. L’objet connecté aspire les odeurs par l’intermédiaire d’un mini-ventilateur (1) qui dirige les molécules (2) vers un ensemble de micro-capteurs (3)..
Ceux-ci imitent les récepteurs olfactifs humains et attirent les molécules qui s’y fixent par affinités.
En capturant photographiquement (5) la signature olfactive de chaque odeur (4), NeOse peut ainsi attribuer un code barre (6) à chaque parfum et toutes les informations collectées servent à enrichir une base d’odeurs entretenue par Aryballe.
Une fois analysée dans le cloud, l’odeur peut être associée à différentes caractéristiques et permettre le déclenchement d’alertes ciblées.
Actuellement, Aryballe permet déjà de reconnaitre environ 150 odeurs –un nez humain en distingue environ 10.000–, mais la base de données promet une amélioration progressive de cette précision, grâce notamment à l’aspect collaboratif de cette plateforme.

image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur