ARM lance mbed OS, un système d’exploitation pour les objets connectés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

ARM, le spécialiste des architectures de processeurs destinés aux accessoires mobiles a dévoilé Mbed OS, un nouveau système d’exploitation destiné aux objets connectés. ARM compte proposer aux fabricants d’accessoires un écosystème homogène afin que les objets connectés soient compatibles entre eux même s’ils sont conçus par des sociétés différentes. Voilà une tâche dont Apple et Google se faisait pour l’heure les seuls défenseurs crédibles. L’annonce est d’autant plus inattendue qu’ARM est logiquement plutôt tourné vers les solutions matérielles que logicielles. Oui, mais ça c’était avant.
mbed-os-arm

Présentation d’Mbed OS :

ARM a l’ambition de devenir un poids lourd dans l’internet des objets. Le spécialiste britannique qui a causé beaucoup de soucis à Intel et Qualcomm sur le plan des micro-processeurs mobiles n’en a pas finit avec les objets connectés. La semaine dernière, à la conférence TechCon de San Francisco, il a annoncé le lancement d’un nouveau système d’exploitation dédié aux objets connectés et à leur interopérabilité. Mbed OS, c’est son nom, sera rendu disponible gratuitement en version alpha d’ici la fin 2014.
Jusqu’à présent, ARM était l’un des leaders du développement de l’architecture des processeurs et microcontrôleurs utilisés dans nos smartphones et tablettes.. Le dernier en date, baptisé Cortex-M7 est un microcontrôleur pour les objets connectés. Il sera donc bientôt associé à mbed OS, le premier système d’exploitation d’ARM, spécialement conçu pour les objets connectés.
Celui-ci a pour ambition de permettre à un maximum d’objets connectés d’interagir ensemble, plutôt que de tourner chacun sous un OS différent (iOS, Android Wear, Tizen, etc), propriétaire et propre à chaque fabricant. A l’inverse, Mbed OS a été pensé et conçu avec l’interopérabilité à l’esprit. Construit autour des principaux standards qui font actuellement foi dans l’internet des objets, un grand nombre d’entre eux devrait se retrouver autour de ces technologies.

Des objets connectés inter-opérables :

De leurs coté, les fabricants d’objets connectés gagneront du temps en économisant le temps dédié à la conception d’un OS spécialisé et pourront en consacrer davantage à bâtir des fonctionnalités innovantes. Le système d’exploitation Mbed OS semble à la fois très léger et extrêment paramétrable, ce qui permettra à chaque fabricant de se différencier, même en utilisant là même base de travail.
Les objets connectés créés avec Mbed OS seront reliés aux serveurs ARM afin de collecter des données d’usage et/ou êtres mis à jour via Internet. Le système Mbed OS d’ARM supportera évidemment la connectivité Bluetooth et WiFi.
Pour ARM, le plus dur reste à faire : trouver des partenaires acceptant de travailler sur la plateforme. Les premiers noms qui circulent sont rassurants : Ericsson et Freescale ont d’ores-et-déjà annoncé que leurs puces supporteraient l’ensemble de l’écosystème Mbed d’ARM. Les premiers produits à base de la version grand-public de l’OS d’ARM sont prévus pour le mois d’août 2015. D’ici là, la concurrence de MediaTek avec LinkIt et d’Intel avec ViperOS aura également avancé ses pions.

source : Zdnet / image : shutterstock

Partager
A propos de l'auteur