Apple est bel et bien en train de construire une voiture autonome

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon un récent article du Guardian, Apple serait bel et bien en train de construire une voiture autonome. Et ce véhicule serait déjà bien plus abouti qu’anticipé par les analystes.

Si cette voiture est effectivement à un stade avancé de développement, un nouveau front dans la guerre avec Tesla, Google et Uber semble sur le point de s’ouvrir. A moins que finalement, les intérêts et le positionnement de chaque acteur soient suffisamment distincts que tous parviennent à s’entendre..?

Tandis que les constructeurs bâtissent le décor de leurs expérimentations en la matière, les géants de l’électronique semblent les plus avancés.

Les voitures autonomes de Google circulent déjà en Californie et à Austin au Texas. Uberqui a racheté le système de cartographie de Microsoft Bing– expérimente son propre système à Pittsburgh, mais est prêt à racheter toute la production de Tesla si le constructeur californien parvient à son but le premier…

apple-store-nyc

Les preuves de l’existence du projet

On parlait de rumeur il y a quelques mois, mais d’après des sources sûres du Guardian, Apple est en train de secrètement construire une voiture autonome et cherche un emplacement protégé à San Francisco pour pouvoir la tester.

En mai dernier, des ingénieurs du projet ont rencontré des représentants de la GoMentum Station, une ancienne base militaire de 2100 hectares transformée en espace hautement sécurisé pour essais de voitures autonomes ; la station est typiquement déjà utilisée par Mercedes-Benz et Honda. Sur le document obtenu par The Guardian, on peut lire une demande écrite d’un ingénieur d’Apple pour la disponibilité de l’espace. Les routes vides et variées de la GoMentum Station en font l’emplacement idéal pour tester secrètement et de façon réalistes des voitures autonomes.

google-car-california

Un secret bien caché

Tandis que Google, Audi et Mercedes font rouler leur véhicule sur les routes de Californie grâce à une loi promulguée en Septembre 2014, il ne serait pas surprenant que la marque à la pomme refuse de publiquement révéler le produit qu’elle développe.

Apple a déjà débauché une cinquantaine d’ingénieurs de Tesla, Mercedes-Benz ou encore A123 Systems, constructeur de batterie pour véhicule électrique. Cette équipe serait basée dans des locaux éloignés du célèbre campus d’Apple à Cupertino, gardant ainsi le secret bien caché en externe comme en interne.

Protégée par des militaires et des barbelés, la GoMentum Station semble le parfait endroit pour Apple pour développer une voiture électrique autonome. Près de la baie de San-Francisco, le site possède environ 30 kilomètres de routes, permettant de recréer la variété des situations rencontrées dans des conditions réelles de circulation, dont des tunnels, voies ferrées, autoroutes et petites routes de campagne étroites.

Le GoMentum Station

Le GoMentum Station

Le marché et le positionnement de chacun

On entend beaucoup de déclarations comme quoi Apple concurrencerait avec sa voiture autonome Google, Audi ou encore Tesla. Le positionnement de chaque acteur est bien différent et il semble important de faire le point sur ce marché prometteur.

Il existe aujourd’hui sur le marché, que des voitures que l’on appelle « connectées » c’est-à-dire qu’elles échangent des données avec l’extérieur et notamment avec internet. Mais une voiture « autonome », comme son nom l’indique, a pour objectif de faciliter la conduite, voir de la supprimer purement et simplement. Ces deux marchés sont bien différents.

Avec sa voiture autonome, l’objectif annoncé de Google est triple : réduire les accidents, faire gagner du temps aux utilisateurs et réduire les émissions de carbone. En d’autres termes, la voiture autonome est un moyen de consommer plus de produits Android –via Android Auto ou simplement leur smartphone– et de voir plus de publicité Google. Si les passagers utilisent plutôt des voitures construites par Mercedes ou Audi, cela ne défavorisera donc pas vraiment Google.

apple-carplay-7

Jusqu’ici Apple n’a produit pour la voiture que le tableau de bord connecté Carplay compatible avec la majorité des marques automobiles. Concurrent d’Android Auto, Carplay n’est en fait qu’un accéssoire de l’iPhone dans la voiture permettant d’intéragir plus facilement avec l’environnement Apple tout en conduisant. Le positionnement d’Apple a toujours été de proposer un produit fini, très facile en terme d’utilisation et couplant parfaitement le software et le hardware. Verticalement intégré, Apple maitrise ses produits des composants électroniques à la distribution, et veut avant tout contrôler l’expérience de l’utilisateur plutôt que ses données.

Sur le marché des voitures connectées, les constructeurs automobiles pourraient jouer le rôle de médiateur entre les différentes plateformes mobiles en rendant leurs systèmes interopérables. Mais sur le chantier de la voiture autonome, si la marque à la pomme produit un véhicule entièrement intégré comme elle sait si bien le faire avec les smartphones ou ordinateurs portables, elle pourrait largement concurrencer Mercedes ou Audi et apporter une expérience révolutionnaire aux passagers, tout comme Tesla le fait avec la voiture traditionnelle.

Découvrez la vidéo de la GoMentum Station, où d’autres constructeurs testent déjà leurs systèmes :

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=61mBXBrI1oY]
Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire