Apple : une télécommande à empreinte digitale pour une maison plus intelligente

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Apple a déposé hier un brevet permettant de configurer les objets connectés de la maison par de la biométrie à distance.

Description du brevet déposé

Le brevet déposé par Apple porte sur des méthodes de “configuration d’appareils pour des utilisateurs multiples avec de la biométrie à distance”. Concrètement, la firme cherche des techniques pour adapter la configuration des appareils de la maison (par exemple les favoris, la manière dont les appareils fonctionnent…) en fonction de la personne qui les utilise.

En explorant le brevet, on peut par exemple s’appuyer sur l’exemple de l’Apple TV pour comprendre les tenants et aboutissants du brevet. Apple décrit une télécommande de l’Apple TV qui, en intégrant le même type de capteur Touch ID que celui qu’on trouve sur ses iPhone et iPad, identifierait l’utilisateur pour automatiquement adapter ses réglages. Chaque personne utilisant la TV disposerait d’une liste d’applications, d’accès à des services en ligne et de contenus qui seraient ainsi personnalisés.

apple-patent-tv

Le brevet envisage également l’exploitation de la voix, de la rétine, de l’électrocardiographie (l’activité électrique du cœur) ou de la signature des veines pour identifier l’utilisateur de l’appareil afin d’en personnaliser le fonctionnement.

Quel intérêt pour la maison connectée ?

smart-home-bosch-abb-cisco

Cette innovation permettrait à Apple d’adapter le fonctionnement des appareils de la maison connectée aux multiples utilisateurs qui la composent, le brevet citant notamment les téléphones, tablettes, ordinateurs, les appareils électroménagers, les thermostats, les alarmes et les autres appareils domotiques et les voitures.

D’une part, la configuration et l’utilisation des objets connectés serait simplifiée grâce à l’identification de la proximité d’un des propriétaires de la maison. Par exemple, l’alarme de la maison pourrait être activée ou désactivée rien qu’avec la voix. D’autre part, les objets connectés de la maison pourraient en conséquence proposer des services plus personnalisés puisqu’ils seraient adaptés à la personne qui l’utilise. Imaginez par exemple que le réfrigérateur de la maison propose des recettes différentes selon la personne qui l’ouvre (en fonction de ses préférences, de son régime, …).

Source

Partager
A propos de l'auteur