Apple fédère le Smart Home avec l'application Home

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Basée sur son jeu d’APIs HomeKit, Apple lance une application mobile domotique pour rassembler les commandes d’objets connectés au sein d’une seule et même interface, sous iOS.
Depuis l’annonce d’HomeKit voici 2 ans, nous savions que ce jour arrivait à grands pas.
Le voici : la firme à la pomme prévoit d’intégrer à la prochaine mise à jour d’iOS la nouvelle appli Home (on pense aussi à sa cousine Health, pour la… santé), chargée de faire collaborer les objets connectés de la maison.
wwdc_2016_homekit_2

Apple rassemble les objets connectés

A la manière de SmartThings chez Samsung, l’application Home d’Apple sera chargée de rassembler les commandes de tous les objets connectés de la Smart Home au sein d’une seule et même application, de sorte qu’on puisse les faire interagir ou créer des règles de déclenchement basées sur des critères multiples et hétérogènes.
Bonne surprise aussi : le nombre et les types d’appareils qui seront supportés augmentent rapidement. C’est une bonne nouvelle. On compte désormais les thermostats connectés, caméras intelligentes mais aussi les climatisations, les sonnettes connectées, purificateurs d’air, etc.
Si les premiers partenaires sont surtout connus aux Etats-Unis (Canary, Tado, Birdi, Elgato), les français Netatmo, Legrand, Withings, Velux sont de la partie, comme Philips et Fibaro (HomeKit sera donc compatible avec le Zwave) !
wwdc_2016_homekit_5

Fonctionnement d’Apple Home

En pratique, on pourra piloter son système d’éclairage à la voix via Siri, avec une vraie application, se chargeant d’interconnecter tous vos accessoires (à condition qu’ils soient compatibles HomeKit, évidemment).
On pourra totalement s’exonérer de l’application développée par le fabricant pour contrôler chaque produit, et l’application Home les présentera tous dans son interface unifiée.
wwdc_2016_homekit_6
Celle-ci présentera les périphériques individuellement ou sous forme de scènes pré-configurées, accessibles aussi bien dans l’application Home qu’au sein du centre de contrôle de l’appareil iOS (iPhone ou iPad). D’un glissement de doigt, on pourra donc accéder facilement aux contrôles utilisés le plus souvent.
wwdc_2016_homekit
L’intégration plus poussée avec iOS permettra aussi d’améliorer la réactivité et la valeur ajoutée des objets connectés de la maison : c’est flagrant avec les portiers vidéos notamment : on pourra recevoir l’appel du portier directement dans les notifications iOS et ouvrir la porte d’un clic sans devoir lancer l’application native.
Au passage, l’intégration avec l’Apple Watch progressera également. Avec les portiers vidéos, on pourra imiter la simplicité d’utilisation en recevant une notification actionable au poignet (voir ci-contre).

L’Apple TV, recentrée

Au cours de cette keynote, il ne fut pas non plus surprenant de voir qu’Apple replace son Apple TV au centre de la Smart Home en permettant de conserver une passerelle locale permanente à la maison.
apple tv
Constatant qu’il devenait difficile de piloter certains appareils intelligents lorsqu’on était hors de la maison, Apple propose l’Apple TV comme un hub accessible à distance.
Et comme désormais –grâce à macOS Sierral’ensemble de la gamme dispose de Siri (iPhone, iPad, Apple Watch, Apple TV) ils pourront tous piloter les objets connectés de la maison.

Le pilotage de la maison à la voix s’impose donc désormais comme un passage inévitable, avec notamment l’Amazon Echo ou au Google Home.

Notons pour finir qu’Apple n’a pas –comme beaucoup l’attendaient– dévoilé un nouvel objet connecté concurrent de ces appareils.

Via

Partager

Un commentaire

  1. Pingback: Apple fédère le Smart Home avec l...

Laisser un commentaire