Apple Pay se lance en France chez BPCE et Carrefour Banque

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La solution de paiement mobile d’Apple est désormais opérationnelle et disponible en France. Mais seuls les clients de BPCE et de Carrefour Banque pourront l’utiliser dès aujourd’hui.
En raison des récents évènements, c’est dans un lancement disctet qu’a choisit Apple pour son service de paiement sans-contact, au travers de ses partenaires dans l’Hexagone.
Déjà lancée aux Etats-Unis, en Chine, en Australie et au Royaume-Uni notamment, la solution Apple Pay arrive en France aujourd’hui et sera immédiatement disponible pour les utilisateurs éligibles.
apple-pay-france
Entre 1 et 2 millions de personnes seulement en France, car seuls les clients Caisses d’Epargne et Banque Populaire (groupe BPCE) détenteurs d’une carte Visa et ceux de Carrefour Banque pourront l’utiliser immédiatement.

Apple Pay en France

Apple Pay leur permettra de payer leurs achats en magasin s’ils disposent d’un iPhone 6, 6s ou SE ou d’une Apple Watch jumelée à un iPhone 5, 5S ou supérieur.
apple-pay-france-2
Pour les achats en ligne, Apple Pay sera aussi utilisable au sein des applications de paiements de certains e-commerçants, à condition de disposer d’un smartphone ou d’un iPad récent (Pro, Air 2, mini 4 ou mini 3) disposant du scanner d’empreintes digitales Touch ID.
Contrairement à son lancement outre-Manche il y a quelques mois, Apple Pay souffrira en France du manque de participation des grandes banques françaises. Aucune n’ayant accepté les conditions commerciales d’Apple pour distribuer sa solution de paiement, on s’attend à un démarrage léger de l’outil imaginé par la firme de Cupertino.
Apple exige en effet une commission fixe de 5 centimes d’euro par transaction avec une carte de débit, soit environ 50% de la rémunération perçue par les banques pour un achat de 50€, davantage encore pour des montants inférieurs.

La concurrence : Samsung Pay, Paylib

A noter que la concurrence s’organise déjà : suite au rachat de LoopPaySamsung Pay est en cours d’homologation par la Banque de France. A la différence d’Apple Pay, le système du géant coréen propose d’utiliser le système de lecture de la piste magnétique des cartes bancaires pour valider un paiement mobile, mais cette méthode ne semble pas satisfaire le régulateur.
On attend Samsung Pay dès 2017 en France.
loop-pay-samsung-apple-2
La majorité des organismes bancaires a choisi de privilégier la solution Paylib, lancée il y a 3 ans et proposée par cinq établissements bancaires majeurs couvrant 66% des français :

  • BNP Paribas,
  • Société Générale,
  • La Banque Postale,
  • Crédit Agricole,
  • Crédit Mutuel Arkéa.

BPCE peut, néanmoins, espérer profiter de son statut de pionnier en France pour attirer de nouveaux clients.
Les Echos notent par exemple que la banque australienne ANZ aurait enregistré une hausse sensible des demandes d’ouvertures de comptes au lancement d’Apple Pay en avril dernier, alors que ses principaux concurrents avaient refusé les conditions d’Apple.

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire