Apple a bridé le WatchKit de l'Apple Watch pour éviter la mauvaise pub !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Apple aurait délibérément bridé les capacités de développement du WatchKit pour que les développeurs ne conçoivent pas d’applications trop gourmandes, susceptibles d’écorner l’image de l’Apple Watch, dont l’autonomie semble poser questions.

Selon Business Insider, les développeurs souhaitant créer des applications mobiles dédiées à l’Apple Watch sont dans une impasse : Apple aurait volontairement bridé le WatchKit (le kit de développement pour la montre de la firme) afin d’éviter que des applications trop gourmandes ne sortent au lancement de l’Apple Watch, prévu la semaine prochaine à San Francisco. Seules des fonctions très basiques sont autorisés pour l’instant par la firme à la pomme, afin que les premiers utilisateurs ne se plaignent pas de l’autonomie insuffisante de l’Apple Watch.

L'Apple Watch

Brider les performances de l’Apple Watch :

En effet, on s’attend à ce que la durée de vie de la batterie soit le principal point noir de cette smartwatch. Son magnifique écran rétina n’y est sans doute pas pour rien. Les dernières rumeurs parlent d’une autonomie de 19 heures en usage modéré, mais seulement de 4 heures en usage intensif. Pour répondre à ces inquiétudes, Apple a déjà laissé fuité que sa montre embarquerait un mode Power Reserve de sorte qu’en cas de batterie faible, toutes les fonctions multimédias soient coupées sauf l’affichage de l’heure

Pour s’éviter la mauvaise presse, Apple aurait donc tout simplement décidé de limiter les possibilités offertes aux développeurs qui ont téléchargé le WatchKit pour donner vie à leurs idées. Ceux-ci ne pourront par exemple pas proposer d’applications complètes lors du lancement de l’Apple Watch. Dans les premiers temps, les développeurs devront se contenter de quelques fonctions assez basiques et les pastilles qui pourront apparaitre sur l’écran d’accueil de l’Apple Watch sont uniquement les versions compagnon d’applications iOS pré-existantes.

apple-watch-wireless-charging

Pour ne pas décevoir les premiers clients :

Pour développer des applications plus complètes et plus poussées, les développeurs mobiles devront donc attendre qu’Apple réalise la mise-à-jour du WatchKit plus tard au cours de l’année 2015. Si la démarche peut surprendre, Apple s’assure ce-faisant que les premiers clients ne seront pas déçus par les performances de sa première montre connectée, dont l’autonomie est la principale incertitude à moins d’une semaine de son lancement commercial.

Compte tenu du prix des 22 modèles d’Apple Watch qui seront présentés le 9 mars, on s’attend de la part d’Apple que le catalogue d’applications compatibles grimpe rapidement, sans quoi les clients pourraient vite se tourner vers d’autres smartwatches, comme l’Urbane du coréen LG.

Via

Partager
A propos de l'auteur