Android Wear 5.1 : Google dévoile des évolutions pour les montres connectées

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lors de sa conférence annuelle I/O, Google a présenté les nouveautés qui entreront en application dans ses services au cours des prochains mois. Android Wear, le système d’exploitation dédié aux smartwatches, verra ainsi apparaitre de fréquentes nouveautés.

Au delà de la présentation d’Android M et du levé de rideau sur Brillo et Weave, la conférence Google I/O aura surtout été l’occasion d’en apprendre davantage sur les évolutions attendues pour Android Wear, la version du système d’exploitation de Google que le géant a créé pour les montres connectées.

google-android-robot-silicon-valley

Un OS ouvert aux autres

A plusieurs reprises, David Singleton (le directeur d’Android Wear) aura répété aux développeurs venus écouter sa présentation «vous avez le choix» au sujet des nouveautés d’Android Wear 5.1. Et à l’inverse d’Apple (qui a choisi de contrôler le logiciel et le matériel de son écosystème) Google considère que le point fort d’Android Wear est en effet le nombre de smartwatch compatibles actuellement proposées sur le marché. La source n’est pas prête de se tarir : de nouveaux modèles de montres intelligentes sont déjà attendues dès la fin de l’été et jusqu’à la fin de l’année.

GPS-guidage-Android-Wear

Les infos confirmées :

Si près de 4.000 applications sont désormais disponibles pour les smartwatches Android Wear (vendues à 720.000 exemplaires l’an dernier), certaines bénéficient déjà des nouvelles améliorations de l’OS dédié. Notamment Uber et Foursquare, mis en avant lors de la présentation, et qui permettent de personnaliser les commandes vocales interprétées par sa montre. Avec Uber par exemple, il suffira désormais de prononcer «Ok Google, appelle moi une voiture» pour que la montre interprète la demande comme une solicitation d’Uber. Il sera aussi possible de contrôler sa musique  à la voix via Spotify ou sa voiture connectée avec l’application proposée par Ford et même son thermostat connecté Nest à l’aide d’une application dédiée.

On pourra aussi dessiner sur l’écran de sa montre pour envoyer des symboles ou autres ‘émoticones‘. Android Wear 5.1 sera désormais en mesure de décoder les dessins pour les transformer en emojis qui pourront ensuite être envoyés sous forme de messages, un procédé connu avec l’Apple Watch.
Runkeeper-Android-Wear
De nouvelles applis feront aussi rapidement leur apparition et deviendront désormais natives. Google donnera aussi la possibilité d’accéder à tous les capteurs intégrés à la smartwatch, y compris le micro, pour approfondir l’expérience utilisateur de ces montres connectées. Ce sera par exemple le cas avec l’application mobile de golf Swing Analyzer, Shazam ou encore Google Fit.

Les infos manquantes :

La compatibilité d’Android Wear avec les iPhones n’a cependant pas été évoquée. Pas de précisions non plus sur l’entente entre Google, Intel et TAG Heuer pour développer ensemble une montre connectée haut-de-gamme.

Via

Partager
A propos de l'auteur