M2M

[M2M] The Things Network : Amsterdam devient la 1ère ville connectée en LoRaWAN

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A la faveur d’une projet collaboratif entre acteurs locaux, Amsterdam devient la première ville connectée grâce à la technologie LoRaWAN, permettant de relier les objets connectés entre eux.

Les enjeux autour de la ville intelligente sont considérables. La ville connectée fait partie des premiers postes d’investissement des collectivités locales à l’échelle du monde et nous vous avions déjà proposé un aperçu des technologies de la ville du futur.

Il semble qu’Amsterdam soit décidé à occuper une place de premier plan en Europe dans ce domaine.

amsterdam-things-network-lorawan

Les villes connectées & intelligentes

La ville de Montreal est l’une des première à avoir voté un plan massif d’investissements ($23 millions) pour développer la connectivité de sa métropole.
Le Royaume-Uni a également lancé ‘IoT For Cities’ , un appel à projets national d’une valeur de 15 millions de livres pour permettre aux startups de collaborer avec les responsables locaux de l’urbanisme afin d’aboutir à des villes connectées plus intelligentes.
Selon une étude de Gartner sur les smart cities, le taux d’équipement des villes en objets connectés devrait bondir cette année à hauteur d’1,1 milliards d’unités installées en milieu urbain. Si Tel Aviv est une des villes les plus connectées au monde et que des villes françaises comme Issy-les-Moulineaux ou Lyon ne sont pas non plus mal placées.
amsterdam-lorawan-things-network

Amsterdam mise sur LoRaWAN

La ville d’Amsterdam veut elle aussi entrer de pleins pieds dans l’internet des objets et devenir une ville connectée. Elle accueillera le déploiement du premier réseau M2M dédié aux objets connectés à l’échelle d’une capitale européenne grâce la technologie LoRaWAN. The Things Network deviendra ainsi à Amsterdam la première expérimentation d’une couverture mesh urbaine en LoRa dans une métropole européenne majeure.

Le réseau pourra relier aussi bien les lampadaires connectés que des conteneurs de déchets intelligents ou les systèmes de régulation du trafic sur les canaux…

La première application concrète du projet consistera en un réseau de dispositifs anti-accidents pour les bateaux stationnés sur les quais d’Amsterdam : un capteur de fuite d’eau permettra d’alerter par SMS les propriétaires de bateaux dont l’embarcation est sur le point de sombrer suite à une voie d’eau.

Un projet collaboratif entre citoyens

A noter que ce projet, loin d’être une initiative institutionnelle, a été entièrement crowdsourcé auprès des citoyens d’Amsterdam et mis en oeuvre en seulement 6 semaines.

Grâce à la première pierre antenne posée par l’entrepreneur Wienke Giezeman (il a acheté une antenne LoRa à 1000€), une dizaine d’autres habitants d’Amsterdam (convaincus lors d’un meetup) ont réalisé l’investissement nécessaire à la couverture intégrale du centre-ville.

Amsterdam-things-network-1

C’est aujourd’hui que le réseau démarre officiellement son fonctionnement à Amsterdam. Comme-nous, suivez @Wienke sur Twitter ou le hashtag #TheThingsNetwork pour observer l’avancer du projet.

Via – images : shutterstock 1, 2

Partager
A propos de l'auteur