Amazon obtient le droit de livrer des paquets par drones (sous de nombreuses conditions)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le géant de la vente en ligne Amazon a reçu ce jeudi l’autorisation de la FAA pour tester le vol de drones de livraison aux Etats-Unis, afin de distribuer de petits paquets à ses clients.

Alors que Google a annoncé il y a quelques jours devoir retourner à la planche à dessin pour mettre au point un drone de livraison efficace, il semble qu’Amazon remporte cette semaine une bataille importante dans ce domaine. La FAA, l’Agence Fédérale de l’Aviation Américaine, vient en effet d’accorder à titre expérimental une licence de vol de ses drones à Amazon, qui travaille à la livraison de petits colis par drones depuis fin-2013.

amazon-bezos

Dans le cadre de ses recherches, Amazon avait ainsi sollicité à la mi-2014 une autorisation pour mener des vols d’essais en milieu ouvert.

Cependant, cet agrément s’accompagne de nombreuses conditions. Les drones de livraison d’Amazon ne pourront voler que le jour et par météo dégagée, à une altitude maximum de 112 mètres. Tous les drones devront aussi rester dans le champ de vision de leur pilote, qui devra être titulaire d’une licence. Pour le moment donc, il n’est pas indiqué que le pilotage de ces drones de livraison pourra être orchestré par un logiciel de pilotage autonome. Pourtant, c’est bien l’objectif que vise Amazon à plus long terme, afin de limiter considérablement les coûts de livraison, un des avantages compétitifs d’Amazon face à ses concurrents e-commerçants.

amazon-drone

Mi-janvier, la chaîne américaine d’information CNN avait obtenu une licence similaire pour tester des vols de drones afin de couvrir des faits d’actualité à l’échelle locale.

sources : Forbes & TechCrunch

Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire