Amazon expérimente aussi ses drones de livraison au Canada

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Amazon serait actuellement en phase avancée de test de son service de livraison à domicile par drones sur un site tenu secret situé dans le district de British Columbia, au Canada.

Même si Amazon a reçu l’autorisation des autorités américaines pour expérimenter son service sur le territoire des Etats-Unis, les nombreuses restrictions semblent avoir eu raison de la patience des ingénieurs. Dans le dernier cas, une restriction d’altitude est imposée par la FAA (200 pieds au dessus du sol) et concerne également la distance (moins de 2 km) l’empêche semble-t-il d’aller aussi loin que désiré.

amazon-drone

Au Canada, le géant de l’e-commerce a donc trouvé une oreille plus tolérante et une législation plus permissive lui permettant de tester son service de livraison de colis par drones avec plus de souplesse et dans les conditions réelles d’utilisation (l’autonomie de la batterie des drones peut considérablement varier selon la température).

Amazon Prime en approche :

L’idée qui sous-tend ces expérimentations se cache derrière le service Amazon Prime, un système de livraison rapide par drones pour les petits colis (moins de 2,7 kg) qui représentent près de 70% des expéditions du géant Amazon. Avec des drones de livraison, Amazon espère ainsi être capable de livrer ses clients en moins de 30 minutes, partout dans les zones urbaines.

amazon-bezos

Même si Google a annoncé qu’il n’était pas encore au niveau d’Amazon avec son projet Wing, la firme de Seattle entend continuer à militer et à développer sa technologie en vue d’une future autorisation de cette pratique. Gur Kimchi, en charge du programme Prime Air, explique :

“Nous sommes assez limités à Seattle en ce qui concerne le vol de drones à l’extérieur et ce depuis longtemps. Nous prenons donc les mesures nécessaires, c’est-à-dire aller tester la technologie de livraison par drones à l’extérieur, au Canada dans le cas présent.”

Les autorités du Canada n’auront eu besoin que de 3 semaines pour statuer sur le droit d’Amazon d’opérer des drones de livraison dans le cadre d’une zone délimitée, pour lequel le géant de la distribution a obtenu une “quasi carte-blanche“. On savait déjà qu’Amazon avait dû aller en Inde pour valider la première phase de développement de son prototype de drone de livraison, l’année dernière.

Via

Partager
A propos de l'auteur