Alcohoot, et le smartphone devient un alcootest

Pinterest LinkedIn Tumblr +

alcohootObligatoire, puis facultatif et maintenant obligatoire sans amende en cas de non possession, l’alcootest a fait beaucoup parler de lui en France ces derniers mois. Ce petit accessoire peut néanmoins sauver des vies si l’on prend une minute pour souffler dedans et si l’on a encore assez de neurones connectés entre eux pour avoir conscience qu’après quelques verres, prendre le volant est dangereux. Partant de cette idée, la société Alcohoot a développé le premier alcootest pour smartphone. En voila une bonne idée.

Alcohoot, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un petit accessoire qui va venir se brancher sur son smartphone et qui va servir d’alcootest. Celui-ci fonctionnera de paire avec une application dédiée qui analysera les informations recueillies. Le site du constructeur parle de smartphone, ce qui laisse présager des applications Android et iOS. Aucune information quant à une quelconque disponibilité.

Comment ca fonctionne ?

Le principe est simple : vous connectez l’appareil à votre smartphone (selon les premiers prototypes, cela fonctionnera sur la prise jack avec une connexion Bluetooth), vous soufflez dans le biniou et votre taux d’alcoolémie apparaît sur l’écran de votre téléphone avec des recommandations. En dessous du seuil limite, vous pouvez prendre le volant. Au dessus de celui-ci, l’application vous proposera d’appeler un ami, un taxi ou vous indiquera les restaurants ouverts proches de vous. Tout cela fonctionnera grâce à la géolocalisation de votre smartphone pour proposer les services les plus adéquats et précis possible. De là à pouvoir louer une chambre d’hôtel proche de vous, il n’y a qu’un pas.

De plus, l’application dressera un profil complet de l’utilisateur (sexe, poids, âge et taille) qui permettra d’établir une approximation sur le temps restant avant de pouvoir reprendre le volant. Un compte à rebours sera alors disponible ainsi qu’un mode « Tired » qui fera vibrer votre smartphone toutes les 30 secondes pour vous maintenir éveillé.

Bien évidemment, tout cela doit être sociable et pourra donc être partagé sur Twitter et Facebook. Espérons que les jeunes n’achètent pas l’accessoire pour mettre en place des concours de celui qui aura le plus d’alcool dans le sang.

En conclusion

Ce concept est très intéressant sur le papier mais qu’en est-il en réalité ? Premièrement, il est question ici d’un concept donc aucune photo du produit final n’est disponible pour l’instant (la photo ci-dessous provient du site TechCrunch mais n’est pas disponible sur le site du constructeur). Selon certaines sources, l’accessoire pourrait être vendu aux alentours de $100, soit un prix assez élevé mais pas aberrant. Concernant le concept en lui-même, il semble prometteur mais encore faut-il un minimum de lucidité pour penser à utiliser un alcootest lorsque l’on a bu. Si l’on veut conduire, on s’en moque d’utiliser un tel dispositif. Et si l’on ne boit pas, ce produit devient alors un gadget. A noter qu’Alcohoot est conçu selon les lois américaines. Il faudra donc l’adapter aux législations de chaque pays avant toute commercialisation. A voir donc si un tel produit sera homologué en France.

Partager
A propos de l'auteur