L’AeroMobil est-elle la voiture volante du futur ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Et si votre voiture pouvait s’envoler ? Ce qui peut ressembler à une véritable utopie, n’est pourtant peut-être pas si loin de nous comme le démontre l’Aeromobil.

Depuis Icare et les mythes antiques, l’homme rêve de prendre son envol. Des avions de ligne au FlyBoard de Franky Zapata, plusieurs méthodes ont déjà été testées et développées. Cependant, le principal moyen de transport en activité dans le monde, la voiture, dont on compterait au moins 1,4 milliard d’exemplaires à travers le monde, semble souvent laissé pour compte dans l’évolution technologique. À moins que… l’AeroMobil ne passe par là.

L’Aeromobil, un projet surprenant

Ce n’est pas des États-Unis ou de Chine que vient ce concept, mais de Slovaquie. La voiture volante innovante a été imaginée dès les années 90 sur place pour sa « V1 ». Au fil des ans, le prototype a évolué. Sa « V3 » qui a fait son premier vol en 2014 est désormais le prototype iconique d’un avion convertible en voiture (ou vice-versa). Il ne s’agit toutefois pas d’un projet unique en son genre puisque le Massachussetts Institute of Technology (MIT) a comptabilisé une vingtaine d’inventeurs travaillant sur une voiture volante. On trouve aussi de grands groupes comme Uber, Airbus ou la RATP.

Quelles performances pour l’Aeromobil ?

Du côté de l’autonomie, Aeromobil annonce que son véhicule pourra parcourir des distances allant jusqu’à 800 kilomètres. Il serait ainsi possible de rallier Paris à Marseille sans trop de difficultés et de façon plus confortable que la voiture, le train ou l’avion de ligne. Attention toutefois, au vu de la législation actuelle, ce type de véhicule ne serait pas autorisé à voler en ville. Il faudrait donc prévoir aussi des connexions via les aéroports. Il s’agit d’un véhicule hybride, donc mi-essence, mi-électrique. La vidéo ci-dessous nous donne davantage d’indications sur son potentiel et son fonctionnement.

Un modèle présenté au public français en 2019

Les curieux de VivaTech 2019 ont pu découvrir l’Aeromobil porte de Versailles. L’appareil est rangé dans la catégorie STOL (short take-off and landing). À la différence de nombreux autres modèles de véhicules volants qui comptent sur des rotors présents en permanence à l’extérieur, il compte ici sur un système escamotable.

Aeromobil voiture volante du futur

Quand sera lancée l’Aeromobil ?

C’est bien sûr, la question que se posent de nombreux passionnés. Il est d’ores et déjà possible de précommander la V4 de l’Aeromobil, directement sur le site web de l’entreprise ici. Aucun prix n’est annoncé, mais selon les informations qui ont été communiquées par le passé, il faudra compter plus d’un million d’euros par véhicule. La production d’une série limitée à 500 exemplaires dans un premier temps serait au programme. Le public ciblé ? Les ultra-riches, mais aussi les collectionneurs ou les early-adopters qui voudront à tout prix mettre la main sur cette technologie du futur. La date de livraison précise est encore inconnue, mais l’entreprise expliquait viser l’horizon 2021 ou 2022.

Une V5 déjà à l’horizon

Surtout, alors que la V4 n’est pas encore sortie, Aeromobil travaille déjà sur une V5 qui serait pensée pour le secteur industriel, mais aussi à de futures entreprises proposant des services de taxis volants.

Partager
A propos de l'auteur

Journaliste passionné de nouvelles technologies et d'innovations. Je pense que ces technologies naissantes ont un devenir énorme et pourraient révolutionner le monde dans les années à venir. Le champ des possibles est incroyable et reste à découvrir.