AdBlock : Tout comprendre sur les bloqueurs de publicités

Pinterest LinkedIn +

C’est un outil que vous connaissez très probablement. AdBlock permet de désactiver les publicités qui sont omniprésentes sur de nombreuses pages web. Mais comment ça marche vraiment ? 

Meilleur ami des internautes, hantise des éditeurs et des publicitaires, AdBlock semble désormais être partout où presque, veillant à nous protéger des publicités sur internet. Cependant, comment bien l’utiliser ? Quelles sont ses fonctionnalités avancées ? Voici tout ce que vous devez savoir pour vous libérer des publicités sur votre ordinateur.

C’est quoi AdBlock ?

AdBlock, c’est une extension pour la majorité de vos navigateurs qui fête désormais ses 15 bougies. C’est en effet en 2006 que cette fonctionnalité a été lancée, avant même Chrome, le navigateur emblématique de Google, désormais utilisé par une très large majorité des internautes. Cette extension est disponible sur Mozilla Firefox, Internet Explorer, Google Chrome, et Opéra. Vous pouvez aussi l’utiliser sur Samsung Internet, un navigateur disponible sur Android. En effet, certaines déclinaisons sur mobiles ou tablettes sont aussi possibles.

AdBlock bloqueur de publicités sur Internet

Par ailleurs, des versions beta sont aussi disponibles pour Safari et Edge. Bref, la majorité des navigateurs importants proposent désormais d’avoir recours à ce bloqueur de publicités. Elle fait, sans trop de surprises, partie des extensions les plus populaires qui existent actuellement. En 2016, elle était ainsi présente sur plus de 100 millions de navigateurs actifs à travers  le monde.

AdBlock ou AdBlock Plus ?

Vous voyez peut-être les deux noms circuler. Alors vous êtes plus plutôt AdBlock ou AdBlock Plus ? La différence tient en fait à l’époque. La version d’origine, simplement nommée Adblock a été développée jusqu’en 2005. Puis, c’est la version « fork » d’Adblock Plus qui a été « choisie » comme modèle principal. Dans le détail, une version fork correspond à une déclinaison née à partir du code source du logiciel original.

Adblock Plus données

AdBlock étant un logiciel libre, il a été possible de le décliner ainsi et de permettre au projet de se poursuivre au fil des années. Parmi les améliorations qui ont été possibles grâce à cette continuité du projet, on trouve notamment l’interface utilisateur, la possibilité de s’abonner à des listes de filtre ou encore une fonctionnalité permettant de cacher des éléments. Le logiciel est donc devenu beaucoup plus complet par la même occasion.

Comment ça marche AdBlock ?

Concrètement, Adblock possède plusieurs stratégies d’utilisation. L’idée est, lors du chargement d’une page web de pouvoir analyser les requêtes HTPP en fonction de leurs adresses internet. Cela a pour effet de pouvoir bloquer le chargement d’iframes, de scripts ou encore de publicités. Celles-ci peuvent d’ailleurs être aussi bien sous forme visuelles que textuelles. AdBlock se propose donc de bloquer pour vous les différentes publicités, parfois intrusives qui peuvent s’afficher dans votre navigateur.

Adieu pop-up, bannières ou encore vidéos publicitaires lorsque vous lancez le chargement d’un site web. À noter que AdBlock ne fonctionne pas seulement dans votre navigateur mais aussi sur YouTube, Facebook ou encore Twitch. Bref, c’est un outil tout-terrain !

AdBlock comment ça marche

À quoi ça sert l’application ?

C’est véritablement un problème de taille du web à l’heure actuelle. On sature sous les publicités, toujours plus nombreuses, déployées par de nombreux sites web. Il s’agit souvent d’une source de revenus conséquente et donc il est difficile pour les éditeurs de s’en passer. Cependant, dans les faits, c’est dévastateurs pour les internautes qui ont parfois l’impression d’être bombardé en continu par des publicités pour d’autres sites web, des voitures… Avec le temps, les formats se sont par ailleurs multipliés. On en trouve des versions statiques, mais aussi animées, en vidéos ou encore en pop-up, certaines que l’on peut stopper immédiatement et d’autres qu’il faut supporter jusqu’à leur terme. De quoi se sentir pris en otage !

AdBlock filtre les publicités

Avec AdBlock, l’idée est donc de pouvoir « filtrer », de sélectionner ce que vous avez envie de voir ou pas quand vous naviguez sur un site web. Si la publicité ne vous dérange pas ou très peu, choisissez les sites web concernés. En revanche, si vous êtes « pubophobe », alors AdBlock vous permettra d’avoir une expérience du web plus sereine.

Un chargement des pages plus rapide

AdBlock a aussi d’autres avantages, même si ceux-ci varient notamment en fonction des sites web. Si votre navigateur bloque le chargement des publicités, alors les pages vont plus vite à s’afficher puisqu’il y a moins d’éléments (surtout les images ou animations) et vous consommez moins de bande passante. Des avantages qui se réduisent en ville avec la 5G mais qui trouvent encore de vrais bénéfices si vous êtes à l’étranger ou dans une zone mal couverte par Internet.

Protéger votre vie privée

Enfin, votre vie privée est aussi protégée puisque les sites ne peuvent plus vous tracer de façon aussi efficace sur Internet. Les annonceurs ne pourront donc plus vous cibler avec autant de précision qu’auparavant. Vos données vous appartiennent à nouveau grâce à ce service d’adblocker particulièrement performant.

AdBlock installation

Comment utiliser AdBlock ?

Vous êtes convaincus et voulez désormais installer AdBlock ? Bonne nouvelle, c’est très facile à prendre en main. Il vous suffit de vous rendre sur le site getadblock.com ou encore de vous rendre sur le magasin d’application / d’extensions du navigateur que vous utilisez. Une fois rendu à cette étape, c’est particulièrement simple. Sur Chrome ou Firefox, il vous suffira ainsi de sélectionner « ajouter » puis de valider. A l’occasion, vous aurez aussi besoin de confirmer les conditions d’utilisation.

À noter que si vous souhaitez soutenir financièrement AdBlock c’est aussi possible de deux façons. Vous pouvez tout simplement faire un don ou bien souscrire à AdBlock Premium. Ce service supplémentaire, qui vous coûtera 10 euros par an, offre la possibilité de remplacer les publicités par des images qui vous plaisent, de personnaliser AdBlock grâce à un thème et surtout de synchroniser vos paramètres AdBlock entre différents appareils. Particulièrement utile si vous avez un usage avancé de cet outil.

AdBlock fonctionnement

Comment désactiver AdBlock sur certains sites ou chaînes YouTube ?

Vous aimez bien un site et vous considérez que pour lui la publicité c’est vraiment important ? AdBlock offre la possibilité aux usagers de placer un site sur liste blanche. Qu’est-ce que cela veut dire ? Concrètement, le bloqueur de publicités sera inefficace sur cette page web. Vous pouvez alors, à travers un clic droit sur l’icône de l’extension définir son autorisation sur une page web donnée. À vous de donner ou de retirer ensuite ce « privilège », selon ce que vous pensez du site web. Si vous jugez que ça ne se justifie plus ou que sa stratégie publicitaire est trop agressive, alors vous pouvez activer à nouveau le bloqueur de publicités.

Possibilité de suspendre temporairement

À noter que vous pouvez aussi suspendre temporairement l’usage de l’extension AdBlock sur l’ensemble des sites web que vous fréquentez. Cela pourrait alors être l’occasion de vous souvenir de son intérêt concret. En retrouvant toutes ces publicités, vous pourriez bien ne pas résister très longtemps.

Une exception Google ?

Le concept de liste blanche a été activé en 2011 et a généré des critiques lors de son lancement. En effet, on y trouve notamment des sites web qui sont sélectionnés directement par l’équipe d’AdBlock. Dans le lot, figure notamment Google, dont toutes les publicités sont affichées malgré AdBlock. L’entreprise verserait plusieurs dizaines de milliers d’euros par an qui permet notamment de payer les équipes.

Vous saurez le nombre de publicités bloquées

Quand vous êtes sur un site web, vous pouvez simplement savoir en un clic sur l’icône d’AdBlock le nombre de publicités qui ont été bloquées dans votre navigateur. On peine parfois à réaliser jusqu’à ce moment-là le nombre de publicités qui peuvent s’afficher de façon intempestive dans votre navigateur. Cet outil permet donc aussi de faciliter une certaine prise de conscience. À noter que sur un site web spécifique, vous pouvez désactiver les publicités sur tout le site web ou uniquement l’url que vous visitez. C’est utile si une publicité en particulier gêne votre lecture par exemple mais que vous ne voulez pas impacter le reste du site.

AdBlock télécharger application

AdBlock sur YouTube, comment ça marche ?

Si vous regardez régulièrement des vidéos sur YouTube, les publicités intempestives vous posent sans doute problème. Alors bien sûr, vous aimeriez bien pouvoir les couper. Bonne nouvelle, AdBlock vous permet effectivement de faire cela, au prix d’une petite manipulation qui n’est pas très compliquée.

Comment activer le blocage de publicités AdBlock sur YouTube

Alors comment ça marche ? La première chose à faire est de cliquer sur le bouton AdBlock qui se trouve dans votre navigateur. De base, si votre AdBlock est configuré de la façon la plus restrictive possible, alors toutes les publicités seront bloquées sur YouTube comme les autres sites. Vous ne voulez pas de publicité ? Cela devrait vous permettre d’y échapper dans la majorité des cas. Vous n’avez donc rien à toucher.

Adblock YouTube

Activer les publicités sur certains canaux YouTube

Mais, il faut avoir à l’esprit, que sur YouTube, pour de nombreux créateurs, la publicité est peu ou prou le seul moyen de rémunération. Vous avez peut-être donc envie d’autoriser les publicités sur certains canaux. Vous pouvez donc déterminer des listes sur lesquelles AdBlock ne bloquera publicités.

Pour le faire, cliquez sur l’icône AdBlock et vérifier que l’option « autoriser les publicités sur des chaînes YouTube spécifiques » soit activée. L’outil vous propose ensuite de le gérer directement depuis vos abonnements sur YouTube. A vous de choisir dans la liste les chaînes qui ont le droit d’afficher de la publicité ou non. Une main rouge signifie que les publicités sont bloquées, une main verte qu’elles sont autorisées. Vous pouvez bien sûr changer de décision quand vous le souhaitez avec un simple clic. A noter qu’il faudra peut-être redémarrer votre navigateur pour que le changement soit pris en compte. La manipulation est peu ou prou similaire sur Edge ou Firefox, mais vous devrez sélectionner à la place « mettre tous les abonnements YouTube dans les exceptions ».

Autoriser toutes les publicités sur YouTube

Enfin, si vous estimez que les publicités sur YouTube devraient être autorisées de façon permanente, en faisant un clic droit, il est aussi possible de mettre le bloqueur en pause sur la plateforme. Cela peut être fait de façon permanente ou juste temporaire. Cette dernière option peut être intéressante si vous voulez mesurer la quantité de publicités qui vous sont infligées au quotidien en temps normal dans votre navigation sur YouTube. A noter que le compteur de publicités fourni par AdBlock vous donnera aussi le chiffre.

Bloquer les publicités sur Twitch

Pour ceux qui sont particulièrement adeptes de Twitch, l’outil de streaming notamment apprécié par les gamers, la même manipulation est possible pour autoriser ou bloquer des publicités sur des chaînes spécifiques.

Qu’est-ce qu’une publicité « acceptable » ?

Au cœur de cette liste blanche d’AdBlock figure notamment un concept essentiel dans la philosophie de l’extension mais aussi de Google, celui de publicité acceptable. Pour correspondre à cette définition, une publicité doit remplir un véritable cahier des charges, dont voici les grandes lignes :

  • Pas d’animation
  • Pas de son
  • Pas d’image accrocheuse
  • Pas de dissimulation de contenu
  • Pas de taille supérieure à 230 px (hauteur) par 340 px (large)
  • Pas de publicité au milieu du contenu
  • La présence d’une indication « publicité »

Un cahier des charges précis qui permet en théorie de rendre la navigation sur Internet plus agréable, sans nuire de façon exagérée aux annonceurs. Mais ce n’est pas suffisant aux yeux de nombreux sites web.

AdBlock polémique

Pourquoi l’extension AdBlock fait-elle parfois polémique ?

Si Adblock présente de véritables avantages pour les internautes, il n’en n’est pas de même pour tout le monde. De par son principe même, AdBlock, tout comme les autres bloqueurs de publicité, représente une menace pour le modèle économique de certains sites web. Ceux-ci cherchent donc à en empêcher l’utilisation. En 2014, des médias allemands avaient même tenté de lancer une action en justice visant à dénoncer ce qu’ils présentaient comme un « racket ». En France, des sites prennent parfois la posture inverse en tenant compte de ce qu’ils considèrent comment une sélection des internautes.

Enfin, il existe aussi l’alternative choisie par certains sites et médias : bloquer les internautes qui utilisent AdBlock. On leur impose, l’ajout d’un site web en liste blanche pour pouvoir le consulter. C’est dans ce cas-là un véritable bras de fer qui se joue entre internautes, sites web et publicitaires.

Prudence avec les « faux » Adblock

Certaines personnes tentent de surfer sur notre hantise des publicités pour installer un malware sur votre ordinateur. Si certaines publicités peuvent être dangereuses pour vos équipements informatiques parce qu’elles dissimulent aussi des virus ou des logiciels malfaisants, un autre problème est apparu en 2017.

Adblock malware

Une version avec malware lancée par des pirates

Concrètement, des pirates informatiques ont tenté de faire passer leur système pour une alternative crédible à AdBlock Plus. Mais dans le détail, il s’agissait en fait d’un malware. Passant à travers les mailles du filet sur le navigateur Chrome, cette extension était disponible sur le Chrome Web Store. Problème, une fois installée sur votre ordinateur, elle permettait de gérer de l’argent facile pour ses concepteurs en affichant… des publicités. Un comble pour un logiciel supposé fonctionner comme le meilleur adblocker du marché. À l’époque, plusieurs dizaines de milliers de personnes en avaient été victimes et leurs données ont été exploitées.

Passer par le site officiel pour être sûr

Pour limiter les risques, il faut donc bien passer par le site officiel. Prenez si besoin le temps de  vérifier plusieurs fois pour être sûr qu’il s’agit du bon site et de l’extension « officielle ». Restez prudents, il ne fait aucun doute que d’autres pirates informatiques pourraient de nouveau vouloir profiter de la popularité d’AdBlock Plus pour installer un malware sur votre ordinateur.

Partager
A propos de l'auteur

Journaliste passionné de nouvelles technologies et d'innovations. Je pense que ces technologies naissantes ont un devenir énorme et pourraient révolutionner le monde dans les années à venir. Le champ des possibles est incroyable et reste à découvrir.