30% des utilisateurs d’objets connectés les abandonnent en 6 mois ! (GfK)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une récente étude du cabinet GfK nous en apprend davantage sur le réel engouement des objets connectés, au delà du phénomène de mode. Si les objets connectés ne sont plus de simples gadgets superficiels pour la plupart des utilisateurs, la tendance de la multi-connectivité laisse penser que nous possèderons chacun près de 7 objets connectés d’ici à 2020. Mais si les objets connectés font une irruption trop rapide dans nos quotidiens, cela pourrait bien être un phénomène éphémère : actuellement, un tiers des utilisateurs d’objets connectés les abandonneraient dans les 6 mois.
GfK-logo

Présentation des résultats de l’étude GfK :

Avec les nombreux produits qui arrivent sur le marché, il est urgent de trouver la recette pour rétablir la relation entre les consommateurs et leurs accessoires. L’étude du cabinet GfK porte sur le marché des objets connectés en général. Près de 1000 utilisateurs ont été interrogés dans le cadre de cette étude. Selon GfK, 11% des objets connectés vendus sur le marché sont des montres connectées, et 39% sont des capteurs d’activité comme ceux vendus par Jawbone ou Fitbit.

Si on en croit ces chiffres, près de 33% des utilisateurs de ces objets connectés les abandonneraient totalement avant le cap des 6 mois. Avec la profusion d’accessoires et remarques qui se lancent dans les objets connectés, il semble de plus en plus difficile pour les consommateurs e trier le bon grain de l’ivraie. Apple, qui a lancé le segment des tablettes avec l’iPad, a annoncé sa montre Apple Watch pour le début de l’année 2015, soit près de 18 mois après les premiers modèles de Samsung ou LG. HTC lui aussi devrait respecter ce timing, ainsi que Microsoft.

Des prix encore élitistes :

Selon GfK, les réticences, s’il y en a, sont principalement dûes aux niveaux de prix pratiqués pour ces appareils. Il s’agirait du premier frein à l’achat. Il est vrai qu’un équipement complet est plutôt coûteux puisque les objets connectés actuellement populaires sont proposés entre 100 et 350€… auxquels il faut ajouter le prix prohibitif des smartphones dernier cri : entre 350 et 900€ selon la gamme et la marque du smartphone.

La Moto 360 de Motorola

La Moto 360 de Motorola

Les bénéfices encore mal perçus :

Enfin, une partie des utilisateurs ne semble pas encore prête à faire le grand saut du tout-connecté compte tenu des fonctionnalités perçues par ce type de produits électroniques. Leurs fonctionnalités ne semblent pas assez poussées au regard des utilisateurs pour correspondre au prix psychologique. D’où cet abandon prématuré au bout de six mois et parfois une revente, facilitée par les sites de petites annonces entre particuliers.

L’étude de GfK révèle que les utilisateurs qui gardent leurs objets connectés le plus longtemps sont ceux qui les voient régulièrement mis à jour, avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités par l’intermédiaire du logiciel embarqué. L’utilisateur ne cherche donc pas seulement un relai de son smartphone mais un produit différenciant, avec ses fonctions propres.

source : GfK

Partager

3 commentaires

  1. Tant que les objets connectés n’apporteront pas de valeur ajoutée pour l’utilisateur, au delà de la simple information fournie, les gens n’en verront pas l’intérêt. Cela commence à venir avec les programmes de coaching se basant sur ces données.
    Affaire à suivre donc! 🙂

  2. Pingback: Les consommateurs sont-ils prêts à acheter des objets connectés ? Partie 4 : Craintes et défis | Paysages numériques...

  3. Pingback: L'étonnant bracelet dont vous choisissez les motifs avec votre smartphone

Laisser un commentaire