Objets connectés : 4 chiffres sur l'ambition d'Intel dans l'IoT

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Intel a produit des efforts incommensurables en 2014 puis 2015 pour se remettre d’une déroute progressive qui l’avait pratiquement exclue du segment des composants pour smartphones.
Le groupe de Santa Clara compte désormais se ‘refaire’ grâce à la montée en régime du marché des objets connectés, qu’il tente de doper par tous les moyens…
Le géant américain Intel n’a pas commencé l’année sous ses meilleurs jours: chute de 14% sur la valeur de l’action et des ventes qui tournent au ralenti.
Cantonné au secteur des PC –cannibalisé par les phablettes, les tablettes, etc– Intel a investi tous azimuts depuis 2 ans pour inverser la vapeur et se positionner sur le segment porteur des objets connectés.
intel-curie-microchip-puce-wearables
En participant à des initiatives dans les textiles connectés, les wearables, les lunettes connectées, l’impression 3D, les robots et en rejoignant la plupart des consortiums qui tentent de définir des standards communs, Intel veut s’imposer en proposant des solutions techniques adaptées aux besoins des fabricants d’objets connectés, aussi bien dans les wearables que dans le Smart Home.
Pour illustrer cette stratégie, voici 4 chiffres résumant l’état de santé de la branche d’Intel dédiée aux objets connectés et la tactique du fondeur américain dans l’IoT :

200 milliards d’objets en 2020

Intel porte son estimation à 200 milliards d’objets connectés en 2020, soit 26 produits par personnes. Il en va de nos ordinateurs, mais aussi de nos smartphones, de voitures intelligente, de produits wearables ou encore de tout ce qui pourrait faire de nos maisons des habitations intelligentes.
Pour jouer sur cette croissante, Intel a développé IOT SoCS (System of Chips), un système de composants embarquant le processeur, la connectivité et les capteurs. Le but est aussi de réduire les coups énergétiques et d’allonger la durée de vie de la batterie.
Dans sa gamme, on y retrouve sa carte Curie de la taille d’un bouton (photo ci-dessus), parfait pour des produits wearables, ou encore l’Intel Edison au dimension d’une carte SD.
intel-hq

Des puces à 0,70$

Ses micro puces à faible consommation d’énergie sont plus facile à concevoir et donc moins cher à produire. Le prix moyen des puces Intel aujourd’hui est de 100$, seulement dans cette consommation de masse, les constructeurs recherchent à réduire le cout.
Intel est aussi au rendez-vous, les plus simples et plus basiques de ses puces sont vendus à 0,70$. Cependant, difficile d’imaginer d’être rentable à un prix aussi faible.
Brian Krzanich, le CEO d’Intel s’en défend en expliquant qu’il n’est pas forcément nécessaire d’être profitable sur cette partie la. En effet, l’entreprise américaine peut facilement coupler son offre avec ses centres de données pour traiter l’information relevés ou sa platforme de développement.
intel-processeur

2,3 milliards de revenue

En 2015, les revenues d’Intel dans les objets connectés ont grimpés de 7% pour atteindre 2,3 milliards de dollars. Sa croissance est moins rapide que l’année précédente (19% en 2014) et ses revenues de lui suffisent pas encore pour devenir un pilier des ventes d’Intel.
Aujourd’hui ce secteur ne représente que 4% des ventes d’Intel tout confondu.
Rapide comparaison son plus important concurrent, Qualcomm, fabricant de puces mobiles, qui a acquis l’année dernière l’entreprise CSR pour 2,4 milliards de dollars. CSR est spécialisé dans la conception de carte embarqué pour les objets connectés.
Qualcomm clame avoir vendu pour 1 milliard de dollars de puces pour objets connectés en 2014.
Intel_IoT

515 millions de dollars

Bien que les revenues d’Intel ont grimpé sur l’année dernières, les bénéfices ont reculés de 12% pour tomber à 515 millions de dollars. C’est aussi un recul sur la marge d’exploitation de 27,2% à 22,4% entre 2014 et 2015.
Ce recul peut s’expliquer par la compétition de plus en plus importante sur ce secteur, ce qui peut continuer de s’appliquer sur l’année courante.
Avec des revenues de plus en plus important dans le secteur des objets connectés, il semble que la croissance ne soit pas exactement celle attendu par Intel. Le secteur reste encore trop léger pour l’entreprise pour devenir une partie prépondérante de son business, mais son rythme de croissance est prometteur dans ce secteur.

Partager
A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Pingback: Objets connectés : 4 chiffres sur l'ambi...

  2. Pingback: Autres | Pearltrees