Conduite Autonome : Uber et Volkswagen font confiance à Nvidia

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lors du CES 2018, Uber et Volkswagen ont annoncé faire cause commune avec Nvidia en matière de conduite autonome. Les deux géants intégreront le processeur Xavier (dévoilé en 2016) de Nvidia à leurs véhicules.
Le célèbre fabricant de cartes graphiques prédit que l’année 2021 sera l’année des voitures totalement autonomes, et poursuit son offensive dans le secteur de la conduite autonome avec l’annonce de nouveaux accords de coopération industrielle.

Volkswagen mise sur les puces d’Nvidia

À l’occasion du Consumer Electronics Show (CES) 2018 organisé à Las Vegas, le constructeur automobile allemand Volkswagen a également précisé que son monospace électrique, l’I.D. Buzz, intégrerait bientôt Drive IX, un kit de développement mis au point par Nvidia pour exploiter la puissance de calcul de la puce Xavier en question.
Celle ci permet en effet aux voitures autonomes d’effectuer différentes tâches à haute vitesse : reconnaissance faciale, contrôle gestuel ou traitement automatique du langage naturel.
La marque allemande veut également travailler avec l’outil Drive AR de Nvidia, permettant d’afficher des informations contextuelles sur le pare-brise dans le champs de vision du conducteur.

Uber préfère Nvidia à Intel

De son côté, Uber exploite déjà les technologies développées par Nvidia en matière de conduite autonome et prévoit aussi d’utiliser le processeur Xavier à bord de ses véhicules autonomes développés avec Volvo, ainsi que des camions sans chauffeurs.
Plus que jamais, Nvidia se positionne comme un concurrent redoutable d’Intel, dans une mauvaise passe actuellement, alors que le CES 2018 ouvre officiellement ses portes demain.

Via

Partager

Laisser un commentaire