AliPay lance « Smile To Pay » pour payer en un sourire

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La filiale du géant chinois Alibaba, Ant Financial, lance le premier service de paiement par reconnaissance faciale à usage commercial, intégré à Alipay. Le service Smile to pay sera testé chez K Pro, nouveau concept de restauration rapide de KFC dans le sud-est de Shanghai.
La division financière du géant mondial de l’e-commerce a introduit cette nouveauté dans la semaine, permettant aux clients de payer en souriant à une caméra placer dans la borne de commande.
Smile to pay, alipay
Connecté à Alipay –le système de paiement du groupe– ce processus de confirmation enverra une notification au smartphone du client afin de confirmer le paiement qu’il vient d’effectuer.
La vidéo de démonstration insiste sur l’efficacité de cette solution technologique, qui reconnait le client même s’il est maquillé, déguisé, a changé de coiffure ou se tient à coté d’une personne tierce.
L’objectif est évidemment de rassurer les utilisateurs qui pourraient se montrer inquiets quant aux risques d’usurpation de leur identité numérique, comme le note TechCrunch.
Pour cela, le système Smile To Pay utilise une caméra 3D chargée de scanner le visage du client pour vérifier son identité. Une fois celle-ci confirmée (pour l’instant, l’utilisateur renseigne encore son numéro de téléphone, ce ne sera plus nécessaire à l’avenir), le paiement est autorisé. Dans cette transaction, aucun smartphone n’est requis, à condition que l’utilisateur ait préalablement activé la fonction de reconnaissance faciale dans l’application Alipay.
Alipay permet de payer en souriant
La Chine étant un peu plus souple en matière d’utilisation des données personnelles, il s’agit d’un terrain de jeu parfait pour Alipay. Smile To Pay est proposé en bêta dans le restaurant K Pro de Hangzhou, le nouveau concept orienté vers le ‘bien manger’ de l’enseigne de restauration rapide KFC.
Plus généralement, on notera l’avance prise par la Chine en matière de reconnaissance faciale, Alibaba utilise par exemple déjà la technologie de reconnaissance faciale Face++ pour l’identification de ses propres employés à l’entrée de ses bâtiments.
Développée Megvii basée à Pékin, la technologie Face++ peut aussi être utiliser pour payer une course de taxi ou réserver un billet de train. Face++ a été identifié par le MIT parmi les 10 innovations de rupture en 2017.

Via

Partager

Laisser un commentaire