Zero Latency : des salles de gaming en réalité virtuelle

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Quatrième interview de la série de rencontres de start-ups Australiennes dans la Tech, nous vous dressons aujourd’hui le portrait de Zero Latency, une start-up qui créée des espaces physiques de jeux immersifs multi-joueurs grâce à l’utilisation de la réalité virtuelle.
Créée en 2013, la startup Zero Latency se base sur les technologies de réalité virtuelle pour construire des espaces physiques de gaming immersifs multi-joueurs. Munis de casques de réalité virtuelle autonomes, les joueurs s’affrontent dans l’espace virtuel tout en se déplaçant dans la réalité physique.  Des brevets sur l’utilisation de la réalité virtuelle dans l’espace protègent l’innovation de la startup.

Présentation de Zero Latency

Nous avons rencontré Tim Ruse, CEO de Zéro Latency, qui nous a décrit le positionnement de son innovation :

« Notre objectif est d’amener une nouvelle forme de divertissement sur le marché du gaming : sociale, collaborative, immersive. Nous utilisons pour cela la réalité virtuelle et un panel d’équipements afin d’immerger les joueurs dans une expérience aussi réelle que la réalité ».

Développée dans un premier temps à Melbourne, la startup Zero Latency a ensuite ouvert des salles de jeu durant les deux dernières années, via des partenariats, aux US, au Japon et en Espagne.

Description de l’innovation

Les joueurs s’affrontent, en collaboratif ou en confrontation, dans des espaces de 200 à 400 m², munis d’un équipement adapté au jeu (pistolet…) ainsi que d’un casque de réalité virtuelle autonome.
Par exemple, ils peuvent combattre ensembles des zombies tout en se déplaçant dans l’espace qui leur est accordé. D’autres expériences proposent aux joueurs de combattre des robots, ou bien de résoudre des énigmes dans l’espace physique accordé.
L’expérience est proposée au grand public pour un prix d’environ 60€ pour 45 minutes de jeu par personne. Chaque salle peut recevoir au maximum 8 joueurs.
Des avatars représentent la localisation des joueurs dans l’espace virtuel en utilisant leur localisation physique dans l’espace (afin d’éviter toute collision physique et d’améliorer l’immersion et l’expérience collaborative).
Zero Latency mise d’ailleurs sur la réalité virtuelle pour rendre l’espace plus grand qu’il ne l’est réellement. Zero Latency joue également sur d’autres dimensions pour rendre l’immersion encore plus réelle. Par exemple, des ventilateurs géants dans la salle simulent le vent dans l’espace virtuel. Certains objets physiques sont également interactifs et représentés dans l’espace virtuel pour améliorer l’immersion.
Zero Latency se développe en achetant des espaces de 200 à 400 m² et en adaptant l’expérience virtuelle avec l’espace physique. La start-up souhaite se développer via des partenariats. Chaque partenaire peut utiliser la technologie de Zero Latency (Hardware, Software, mise à jour successives) contre un frais d’entrée couplé à un système de partage de revenus.

Prochaines étapes

La startup souhaite centrer ses prochaines batailles sur la qualité de l’expérience d’immersion dans l’espace virtuel, comme nous le souligne le CEO de Zero Latency lors de l’interview réalisé :
« La réalité virtuelle sera de plus en plus immersive, avec l’amélioration et la standardisation du Hardware utilisé pour l’expérience virtuelle. Les prochaines batailles se centreront sur le contenu, la qualité de l’expérience proposée aux utilisateurs ».
Du côté de son développement, Zero Latency est à la recherche de partenaires afin de poursuivre son développement national et international en ouvrant davantage de salles de jeux.

Notre opinion

Le positionnement de Zéro Latency – l’utilisation de la réalité virtuelle comme immersion commune dans un environnement de gaming multi-joueurs – est innovant. L’expérience est bien réelle et apporte de belles sensations.
Même si le marché de la réalité virtuelle et son application au gaming est en perpétuelle évolution, il ne fait aucun doute que le côté social et physique du gaming aura sa place, offrant de belles perspectives de croissance pour Zéro Latency. La stratégie de développement via des partenariats à partage de revenus contre l’accès aux contenus semble intéressante pour un développement rapide et des revenus réguliers.
Pour l’heure, seul bémol : la qualité de l’immersion qui est limitée par la qualité du hardware sur le marché, espérons que cela évolue vite ! Le prix d’une session (~60€ par joueur pour 45 minutes) peut également dissuader certaines personnes, mais la qualité de l’expérience peut en valoir la peine (pensez aux Escape Games…).

Partager

Laisser un commentaire