Projet Soli : Google veut intégrer un radar dans une smartwatch

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

A l’occasion de la conférence Google I/O il y a quelques jours, la branche ATAP de Google a présenté les progrès de ses travaux dans le cadre du projet Soli.
Cette division en charge des projets expérimentaux conçoit les innovations qui seront progressivement intégrées à nos objets connectés du quotidien. Dans le cadre du projet Soli, l’équipe d’ingénieurs tente d’améliorer l’IHM des montres connectées.
Le Projet Soli vise en effet à permettre aux utilisateurs d’interagir avec différents objets connectés en utilisant des mouvements de doigts ou de mains, mais sans toucher l’appareil.
A l’occasion de la conférence destinée aux développeurs, Google a présenté une utilisation concrète de ce micro-radar, intégré à une smartwatch pour en piloter les principales fonctions.
Une autre démonstration a été montrée avec une enceinte connectée de JBL.
developers-soli-dev-kit

Le Projet Soli

Présenté pour la première fois en 2015, le système Soli de Google n’utilise en revanche pas la puce contenue dans le kit de développement distribué au mois d’Octobre dernier, car trop gourmande en énergie.

« Nous voulions intégrer cette technologie dans une smartwatch, car cela montrerait qu’elle pouvait alors être intégrée dans n’importe quoi. » – Ivan Poupyrev, directeur du projet Soli

En travaillant sur la miniaturisation des circuits et l’optimisation de ses algorithmes de calculs, la seconde génération de puce-radar développée en partenariat avec le fabricant Infineon offre une consommation divisée par 22 et est 3 fois plus petite, sans altérer la qualité de détection.

Fonctionnement de Soli

Ce nouveau moyen d’interaction homme-machine, en complément des commandes tactiles ou vocales existantes.
Pour naviguer parmi les différentes fonctions d’affichage de la montre, il suffira de faire glisser son pouce sur son index à distance. Et pour en sélectionner une, on tapotera simplement son pouce sur son index.
project-soli-1000x747
Malheureusement, il ne s’agit là pour l’instant que de version prototypes de plus en plus avancées.
Aucune commercialisation n’est prévue à ce stade. Les recherches devront continuer pour pouvoir réellement intégrer ce petit radar dans des objets connectés destinés au grand-public.
L’enjeu est toutefois énorme, à l’heure ou la réduction de la surface des écrans apparait comme l’une des pistes privilégiées pour maitriser l’autonomie de nos objets connectés.
 

Via

Partager

Un commentaire

  1. Pingback: Projet Soli : Google veut intégrer un ra...

Laisser un commentaire