La SNCF se modernise grâce à l'internet des objets

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis Février 2015, la SNCF  lancé un vaste plan de transformation numérique, dans lequel plus de 450 M€ ont été investis pour moderniser et digitaliser les métiers de la compagnie ferroviaire.
La SNCF a investi 450 millions d’euros sur plusieurs projets destinés à améliorer l’efficacité de son organisation et la qualité de service délivrée à ses usagers.
Parmis ceux-là, la SNCF a lancé un appel d’offre visant à installer un réseau de connexion WiFi et 4G dans les gares et les trains, pour simplifier le quotidien des voyageurs avec une offre 100% mobile.
Un autre projet prévoit de collecter, structurer et analyser les données de la SNCF pour optimiser le service aux clients et mieux piloter les activités de la compagnie ferroviaire.
Un an après le lancement de cette grande campagne de digitalisation de ses activités, le directeur digital du groupe SNCF, Yves Tyrode, a évoqué les progrès réalisés avec Frédéric Simottel, sur BFM Business.
sncf-tgv-rff-2

L’IoT au service de la SNCF

Après avoir ouvert ses données aux développeurs et startups (70 jeux de datas ont été ouverts auprès de plus de 2.000 startups), la SNCF imagine de nouveaux services connectés pour la maintenance du réseau, des matériels roulants, la qualité de service, l’optimisation des flux de voyageurs, l’entretien des gares, l’immobilier, let FRET, etc.
Des sièges connectés (pour en garantir l’intégrité) aux éclisses connectées (voir chez Intesens) pour mesurer la fréquence et le poids des trains, la SNCF utilise de plus en plus les nouvelles technologies pour optimiser ses processus métiers. Au delà de la maintenance prédictive et des tests menés en collaboration avec le personnel de terrain, SNCF mène de front plus de 10 initiatives pour digitaliser ses métiers traditionnels et nouveaux.
La compagnie ferroviaire nationale se transforme progressivement en « entreprise-plateforme » selon Yves Tyrode, responsable de la digitalisation de la SNCF.
train-sncf-internet-objets-connectes
Elle a par exemple lancé son ‘data lake‘, un manière de rapprocher les sources et le stockage des données pour permettre

« La SNCF a déjà construit une plateforme de Big Data avec un ‘lac de données’ qui rassemble toutes nos informations, centralise la remontée et facilite le croisements de donnés. Cela se traduit par une amélioration de la qualité de service et de la productivité. »

La connexion dans les trains

Dans les trains du quotidien, notamment dans la métropole francilienne, la SNCF a mis en oeuvre une offre à destination des opérateurs pour permettre l’installation d’antennes à proximité des voies. Leur capacité sera partagée entre les 4 opérateurs mobiles nationaux pour améliorer la qualité de navigation des utilisateurs en situation de mobilité.
[fullWidthImage id= »37402″]
En l’espace d’un an, la SNCF s’est appuyé sur la progression rapide des réseaux 4G de ces quatre opérateurs télécoms –sous la direction de l’Arcep– pour améliorer la qualité de service des passagers du TGV (plus de 1.000 personnes par train). Ils peuvent espérer disposer d’une qualité de connexion mobile en nette progression dans les mois à venir.
La vitesse des trains (320 km/h) impose dans ce cas le recours à une technologie différente, mêlant la 4G et le WiFi. Le signal 4G proposé par un opérateur (sélectionné par appel d’offre) au bord des voies de TGV est ainsi répété grâce à des bornes WiFi à l’intérieur dans les rames du train pour garantir la stabilité du réseau pendant la durée du voyage.
L’objectif de la SNCF est de couvrir la ligne Paris-Lyon dès la fin de cette année et d’ouvrir les autres lignes unes à unes après les tests nécessaires dans le courant de l’année 2017.

Via – image :  shutterstock

Partager

3 commentaires

  1. Pingback: La SNCF se modernise grâce à l'int...

  2. Pingback: Transformation digitale | Pearltrees

  3. Pingback: #IoT La #SNCF se modernise grâce à...

Laisser un commentaire