9 sociétés IoT à suivre au CES 2016

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au CES 2016, qui débute cette semaine à Las Vegas et se déroulera du 6 au 9 Janvier dans le Nevada, voici 9 sociétés à suivre dans le domaine des objets connectés et de l’IoT.

A l’heure où nous venons d’atterrir à Las Vegas pour participer au CES 2016, voici quelques sociétés à suivre dans l’actualité chargée des prochains jours, placée sous le signe de l’innovation technologique et des objets connectés.

Le CES 2016 est le plus grand évènement mondial dédié à la technologie grand-public. Chaque année, Aruco se rend à ce salon afin de dénicher pour vous les innovations technologiques et les objets connectés remarquables de l’année à venir.

En 2015, nous avions déjà listé pour vous les 30 investissements marquants dans l’IoT ainsi que les 100 projets IoT les plus prometteurs selon la rédaction d’Aruco.

[fullWidthImage id= »34239″]

L’IoT à Las Vegas

En 2015, l’IoT a dominé les débats à Las Vegas. Qu’ils soient wearables ou domestiques, les objets connectés ont constitué la tendance incontestable au Consumer Electronic Show, en 2015. [embedArticle id= »34006″ align= »left »] Les projets présentés dans les allées de l’Eureka Park allaient ainsi de la ceinture motorisée Emiota, aux semelles chauffantes connectées Digitsole, en passant par les habituels bracelets et montres connectées, comme la Withings Activité, ou les pédales de vélo intelligentes de Connected Cycle.
Evidemment, au dela du sport ou du Smart Home, la voiture électrique et/ou connectée focalise également beaucoup d’attention. On s’attend à nouveau en 2016 à plusieurs annonces de taille, dont un partenariat industriel entre Ford et Google.

1- Razer Technologies

Fabricant d’objets connectés depuis 2013, Razer Technologies a levé 50 millions de dollars (IDG-Accel, Intel Capital) est s’est pourtant fait assez discret en 2015.
Spécialisé dans les accessoires dédiés aux jeux, Razer produit des périphériques informatiques de tous types : manettes, souris, accessoires PC et plus récemment, quelques wearables.
La société adossée à Intel est déjà une ‘licorne’ et ses représentants nous avaient promis à l’IFA de Berlin une belle série d’annonces en 2016. On voit mal comment celle-ci pourrait ne pas débuter au CES 2016. On attend donc beaucoup de Razer, qui pourraient annoncer au moins un nouvel objet connecté dédié au bien être et/ou pratique du fitness.
formlabs-3Dprinter2-logiciel

2- Formlabs

Formlabs produit des imprimantes 3D utilisant la technique de stéréolithographie, utilisant le durcissement d’éléments à partir d’un bain de résine.
La startup, qui a levé environ 18 M€ (Pitango VC, Kapor Capital, Launch Capital), a récemment dévoilé sa nouvelle machine de fabrication additive, baptisée Form 2.
[embedArticle id= »32483″ align= »left »]
On s’attend évidemment à ce que Formlabs montre les capacités de sa machine dans les allées du CES 2016. L’impression 3D est un marché colossal et les fabricants se livrent une bataille acharnée pour conquérir le marché du grand-public.
Le marché de l’impression 3D est estimé à 5,6 millions d’unités d’ici à 2019. Gartner estime ainsi qu’un demi-million d’imprimantes 3D seront vendues au cours des 12 prochaines mois (source).
Note : Nous avions récemment visité les locaux de Dagoma, fabricant français d’imprimantes 3D à dépot de filament (ci-contre).
august-smart-lock

3- August

August est le fabricant de serrures connectées qui fait le plus parler de lui aux Etats-Unis. Il a largement éclipsé Lockitron –le pionnier en la matière– à la faveur d’un design soigné et identifiable signé par le célèbre Yves Béhar –également à l’origine du design des objets connectés de Jawbone–.
[embedArticle id= »12883″ align= »left »]
August a levé près de 48 millions de dollars (Bessemer Venture Partners, Qualcomm Ventures, Cowboy Ventures) et produit désormais un portier vidéo connecté (concurrent de la sonnette Ring) en plus de sa serrure intelligente, contrôlable à partir d’un smartphone ou d’une tablette sous iOS ou Android.
La solution d’August a séduit plusieurs partenaires de renom au cours des derniers mois dont Airbnb, Handy et Fetch aux Etats-Unis. On ne serait pas étonné que de nouvelles annonces interviennent dans ce sens en marge du salon qui se tiendra à Las Vegas cette semaine.

4- MDLive

MDLive est fournisseur de services de télé-santé et a mis au point un système de diagnostic à distance utilisant des cabines médicales installées au sein des points de vente de l’enseigne Walgreen aux Etats-Unis.
Le modèle économique B2B2C de MDLive est intéressant. Sa solution technologique est robuste et s’appuie sur un partenariat avec Microsoft pour la communication entre le patient et le personnel soignant via Skype for Business.
MDLive a levé plus de 65 M€ jusqu’ici (Heritage Group, Bedford Funding, Sutter Health) et on s’attend à pouvoir tester le service en live sur le stand de la startup au CES 2016.
Le marché de la consultation médicale à distance est colossal, aussi bien dans les pays occidentaux (où la multi-spécialisation impose la consultation de médecins différents) que dans les pays moins développés, où les distances séparant un médecin de ses patients peuvent menacer le bon déroulement des examens, diagnostics et traitements.

5- iDevices

Avec près de 20 M$ au total de ses récentes levées de fonds (Enhanced Capital Partners, Stonehenge Capital, Connecticut Innovations), la startup iDevices produit des objets connectés compatibles avec le protocole HomeKit d’Apple.
iDevices a notamment lancé avec succès un grill intelligent, un thermomètre à viande pilotable avec votre smartphone (sans déconner!) et un interrupteur connecté. On s’attend à l’annonce d’au moins un nouvel « objet intelligent » au cours de la semaine qui arrive.

leap-motion

6- Leap Motion

Leap Motion s’est fait un nom il y a 2 ans déjà en proposant une petit appareil capable de reconnaitre les mouvements à l’aide d’un capteur 3D.
Avec 44 millions de dollars levés (Andreessen Horowitz, Founders Fund, SOS Ventures) la technologie de contrôle gestuel de Leap Motion pourrait bien trouver un nouveau débouché en profitant du développement de la réalité virtuelle.
Ninebot-packshot1

7- Ninebot

Le chinois Ninebot a racheté la célèbre marque Segway et ses brevets en 2015 avant d’être absorbée par Xiaomi, qui a largement participé aux 80 M$ de fonds levés (avec Intel Capital et Sequoia Capital China) pour produire ces nouveaux véhicules urbains gyro-stabilisés.
Stars de ce dernier Noël, les gyropodes, mono-roues et autres véhicules futuristes que fabrique Ninebot sont en plein boom et l’intérêt du grand-public est actuellement très important.
Dernièrement, Ninebot a annoncé qu’il lancerait un gyropode Mini à moins de 300€ en Chine. On s’attend à pouvoir essayé cette petite merveille à Las Vegas et même à profiter de nouvelles annonces concernant sa distribution en Europe ou de nouveaux produits.

8- Klaxoon

Cette startup française aliment les conversations autour de nous depuis notre arrivée. Son objet connecté permet d’animer des conférences, réunions, ateliers, cours (etc) à l’aide d’un outil ludique favorisant l’attention et la participation de tous.
Bien conçu et offre une quarantaine de modes de consultation de l’audience, l’outil a déjà séduit une partie des sociétés du CAC 40 et pourrait vite s’implanter aux Etats-Unis s’il trouve ses premiers ambassadeurs à l’occasion de ce CES 2016.

9- Ween

La startup annonce qu’elle vient de boucler un tour de table d’1,8 M€ pour financer son développement.
Avec son thermostat ‘temps-réel’ qui défie celui de Nest et la promesse d’une solution de pilotage de son chauffage en ‘No-Cloud‘, on attend beaucoup de Ween lors de cet édition du Consumer Electronic Show.

Via – image : 1

Partager

4 commentaires

  1. Pingback: 9 sociétés IoT à suivre au...

  2. Pingback: 9 sociétés IoT à suivre au...

  3. Pingback: 9 sociétés IoT à suivre au...

  4. Pingback: Post-CES2016 : ces objets connectés qui vont révolutionner notre quotidien tout en s’y adaptant | Chaire Réseaux Sociaux et Objets Connectés

Laisser un commentaire