Les marchés de l'IoT et du M2M ont le vent en poupe !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le marché de l’Internet des objets connait une véritable explosion, tant auprès des particuliers que des entreprises, et ce quelles que soient leurs tailles, de la PME à la multinationale. 
Le salon IoT World a rassemblé les différentes études publiées en 2015 afin de faire le panorama de opportunités et des risques liés à ce secteur en forte demande.
En Mars 2016, le salon IoT World permettra aux visiteurs professionnels de trouver les solutions business pour leurs entreprises.
badge-iot-world

Un marché mondial à $1,7 Milliard en 2020

Cisco prévoit que 50 milliards d’objets connectés pourraient être reliés à Internet d’ici à 2020, tandis que les chercheurs de Gartner ou de Strategy Analytics estiment plutôt ce nombre à 26 milliards et 33 milliards, respectivement.
Les prévisions de vente d’objets connectés sont également impressionnantes : Yole Développement estime que le marché mondial pourrait atteindre 400 milliards de dollars d’ici 2024. En France, une étude montre que 31% des français auraient l’intention d’acheter un objet connecté à Noël 2015 par exemple.
Selon le cabinet IDC, le marché de l’internet des objets devrait peser 1.700 milliards de dollars en 2020, soit une croissance annuelle moyenne de 17%. Les modules et capteurs connectés représenteront à eux seuls près d’un tiers du volume d’affaires de ce marché. Les plateformes dédiées à l’internet des objets s’octroieront également une large part de ce gâteau promis à grossir d’années en années.

38 milliards d’objets connectés en 2020

Selon Juniper Research, le nombre d’objets connectés avoisinera les 38,5 milliards en 2020, contre 13,4 milliards en 2015: une hausse de plus de 285%.

60% des objets connectés en entreprise

Selon les prédictions du cabinet de conseil et d’audit Deloitte, près d’un milliard d’objets connectés supplémentaires devraient être achetés cette année 2015 et ce sont les entreprises qui généreront 60% des bénéfices économiques de ce marché.
Deloitte estime aussi que 90% des revenus issus des services créés pour l’internet des objets seront générés par les entreprises et non par les particuliers.
[fullWidthImage id= »31225″]

Le développement des projets liés à l’IoT

Une étude Markess International affirme également que les pratiques liées aux objets connectés commencent à émerger dans les entreprises les plus matures.
Plus de 30% des décideurs interrogés indiquent avoir mené ou avoir en cours des projets sur ces sujets, avec des échéances qui se précisent (d’ici à 2017).

Impact économique à l’horizon 2025

Un rapport récent du McKinsey Global Institute a analysé plus de 150 cas d’utilisations de l’internet des objets pour comprendre l’utilisation des objets connectés.
Cette analyse portant sur les applications IoT prévoit que ce marché passerait de $ 3,9 trillions de $ 11,1 trillions par an d’ici 2025.
[fullWidthImage id= »32696″]

L’IoT va booster de nombreux secteurs

L’IoT pourrait s’avérer être une porte de salut pour de nombreux secteurs en difficultés. Ainsi, les secteurs Textile, Automobile ou encore celui des biens de grande-consommation pourraient voire leurs performances dopées par l’IoT.
Les objets connectés devraient contribuer à redresser le chiffre d’affaire de certains acteurs de ces filières à la faveur de la création de nouveaux usages à forte valeur ajoutée.
On estime ainsi à 420 millions le nombre de voitures connectées en circulation d’ici 3 ans et à 19 millions le nombre de vêtements connectés qui seront vendus dans le monde cette année !

1,7 millions de développeurs dans l’IoT

L’emploi devrait également bénéficier de cette vague. Pour pourvoir aux besoins de développement rapide des entreprises dans l’IoT, on estime qu’1,7 millions de développeurs ont travaillé en totalité ou en partie sur des projets liés à l’Internet des objets au cours de l’année écoulée.
hackers-objetsconnectes-entreprises

La sécurité, là où le bas blesse…

La santé et l’énergie devraient être les 2 secteurs les plus impactés par l’internet des objets d’ici 10 ans. Mais attention à la sécurité des objets connectés dans ces domaines.
On estime ainsi aujourd’hui à 80% le nombre d’objets connectés présentant des failles de sécurité, soit 4 milliards d’appareils mal protégés. Les impacts de telles failles de sécurité dans les secteurs stratégiques pourraient causer de graves conséquences s’ils perdurent à long-terme.
 

Partager

Laisser un commentaire