Google Eddystone sera un concurrent d'Apple iBeacon !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Plusieurs années après le lancement de sa technologie iBeacon par Apple, Google semble enfin reconnaitre la valeur de ces balises qui utilisent le bluetooth Low-Energy pour localiser à l’intérieur et créer des campagnes de marketing de proximité.
Dans un récent article sur son blog, Google a révélé le lancement d’Eddystone, un nouveau format open-source pour les Beacons, accompagné par une plateforme de paramétrage.
Cette solution devrait enfin constituer, à moyen terme, une véritable alternative à l’iBeacon d’Apple, utilisé depuis plusieurs années dans le monde pour moderniser la relation-client.
google-eddystone-beacons-open-plateforme

Un concurrent d’iBeacon

Eddystone, c’est le nom de cette technologie, devrait permettre de communiquer via bluetooth low-energy avec des smartphones situés à proximité immédiate de chaque balise.
Pour aider les développeurs à prendre en main cette nouvelle technologie, Google dévoile en parallèle des APIs ouvertes et annonce la mise à jour de tous ses services mobiles pour permettre une compatibilité et une intégration large.
google-eddystone
La plateforme dévoilée permettra de gérer des flottes de Beacons et d’en paramétrer les fonctions, un peu comme ce que propose la startup Bealder, fondée par Benjamin Durand, qui nous explique :

« Cette annonce va contribuer à démocratiser la technologie Beacon et on va certainement arriver à une solution permettant de pusher un message sans avoir besoin d’une application mobile (…) En revanche, attention au spam et à la segmentation ! »

Les usages du Beacon

Les beacons ont beaucoup d’usages à leur actif, Monoprix les utilise par exemple dans 22 magasins parisiens pour tester une solution de marketing local. Mais Google s’intéresse plutôt à toutes les applications qui pourraient enrichir les fonctionnalités d’applications mobiles existantes.
Comme avec iBeacon, les Beacons peuvent en effet fournir une localisation précise à une application de guidage, une balise placée à chaque arrêt de bus peut vous aider à ne plus jamais manquer l’arrêt adéquat, etc. Un musée pourra également utiliser les beacons d’Eddystone pour apporter plus d’informations aux visiteurs, directement sur l’écran de leurs smartphone.

Une plateforme ouverte, agnostique

Si de nombreux fabricants créent déjà des beacons de qualité satisfaisante, comme Estimote avec ses Nearables, Google veut en revanche considérablement démocratiser leur utilisation.
Le géant de la recherche a donc annoncé une technologie supportant toutes les plateformes mobiles, tous les protocoles de sécurité actuels. Eddystone supportera tous les types de formats permettant la mise-à-jour et la compatibilité avec Android et iOS.
Avec Eddystone, le beacon pourra désormais renvoyer 3 formats d’informations :

  • Eddystone-UID : un ID unique par beacon
  • Eddystone-URL : une adresse URL unique par beacon
  • Eddystone-TLM : données issues du beacon (ex : batterie, force du signal,…)

Cela le rend à la fois plus flexible et plus facilement détectable en ‘mode background‘. On poura également pousser des notifications et du contenu directement dans le navigateur web grâce à Eddystone, tandis qu’il est nécessaire de posséder une application mobile compatible jusqu’ici.
Google a ainsi immédiatement rendu Eddystone disponible sur GitHub sous licence open-source Apache V2.

Via – image : shutterstock

Partager

4 commentaires

  1. Sarah Delevigne

    on

    Si ca fonctionne avec le Bluetooth BLE, le taux de reach sera aussi faible que pour les Beacons d’Apple… Une étude sur le sujet :

    • Et non justement. iBeacon impose d’avoir une appli particulière installée au préalable en guise d’opt-in. Si Eddystone de Google peut pousser des contenus directement dans le navigateur sous forme de page web, ça facilitera grandement les choses… notamment le ‘reach’ 😉

Laisser un commentaire