D-vine, la machine pour déguster du vin au verre à la manière de Nespresso

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Créée il y a 2 ans par Jérôme Pasquet, Thibaut Jarrousse et Luis Da Silva, la startup nantaise 10-vins ambitionne de révolutionner notre consommation du vin en s’inspirant de la révolution apportée par Nespresso dans le monde du café.

Selon son créateur le positionnement de 10 Vins tombait sous le sens : « Nous sommes partis du constat qu’un vin servi dans de mauvaises conditions perd 50 % de ses qualités »

10-vins-machine-vin-D-Vine-2

Présentation de la machine D-vine :

Son concept original révolutionne la manière dont est conditionné le vin : 10-vins propose dans son catalogue une sélection de vins en flacons. Ces éprouvettes d’une contenance de 10 centilitres (un verre de vin) permettent de conserver le vin à l’abri de l’air et de la lumière pendant près de 3 ans pour continuer de le faire vieillir ou même le consommer immédiatement.

A l’aide de la machine associée, baptisée D-vine, la société permet ainsi à chacun de choisir son vin selon ses goûts et de le déguster dans les conditions idéales. En 30 secondes, la machine D-vine se charge en effet d’aérer et de mettre à température le breuvage choisi. La machine D-vine (prononcez ‘divine’) sait distinguer les grands-crus que vous aurez choisi pour votre repas grâce à un lecteur de puce RFID. Dans le même registre, nous vous avions déja parlé de Capseal pour authentifier les grands crus. Grâce à ce contenant plus petit et assez malin, vous pouvez déguster des grands crus pour moins cher que si vous achetiez une bouteille entière…

10-vins-machine-vin-D-Vine-4

Bon évidemment, à volume comparable, cela coûte plus cher que si l’on achetait la bouteille entière. “En moyenne, le tarif est de 30 à 40% plus élevé. Autrement dit, pour le prix d’une bouteille de 70 centilitres, vous avez 5 flacons de 10 centilitres. C’est l’équivalent de ce qui se pratique en restauration“, justifie Thibaut Jarrousse. Pour faire connaître son produit, 10-vins propose aussi des “web-dégustations“, qui permettent aux internautes de goûter leur nectar en compagnie d’experts qui pourront les éclairer sur leurs caractéristiques. La start-up a déjà vendu environ 10.000 flacons en 2013, dont les deux-tiers sur Internet et le reste dans les quelques points de vente spécialisés dans lesquels ils sont distribués à Nantes, Laval et Paris.

Thibaut Jarrousse se souvient des étapes de création de D-vine :

« Il a fallu maîtriser le refroidissement du vin en une minute sans le brusquer et aussi l’aération par effet Venturi . Finalement, nous avons eu d’excellents retours. Mais les observations les plus significatives pour nous sont venues des viticulteurs. Au départ, ils étaient quelque peu réticents à voir le produit de leur travail passer dans une machine ! »

10-vins-machine-vin-D-Vine-3

Disponibilité et prix :

La machine révolutionnaire D-Vine fait un peu penser aux machines Nespresso et à la dégustation de grands crus de café. Actuellement, 10-vins a initié une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule, permettant d’acquérir un des premiers exemplaires de la machine D-vine au prix de 249€, pour une disponibilité avant Noël 2014 (pour les 100 premiers soutiens).

Via

Partager
A propos de l'auteur